La France entrepreneuse

En 15 ans, jamais la France n'avait accueillie en son sein autant d'entrepreneurs rêvant de créer ou de reprendre une entreprise. C'est carrément un français sur trois qui rêve de projets persos (soit 19 millions de créateurs). On est peut-être pas les rois de la finance derrière Londres et sa City qui attire tous nos nouveaux diplomés avec des salaires indéfiables, même pour un stage caféino-paperasse ; en tout cas, on a moyen de devenir les kings du numérique (en Europe) et de se remettre enfin sur piste comme nation innovante.

L'Etat s'enorgueillit d'être le plus dynamique dans la création d'entreprises. Bon après faut voir les chiffres aussi : tout le monde ne fait pas parti du CAC 40, tout le monde ne vit pas de son activité entreprenariale. On pense à l'entreprise innovante créatrice d'emplois mais beaucoup sont des VTC et artisans, et puis surtout un sentiment d'obligation pour les jeunes de créer leurs propres emplois quand il n'y en a pas... Bon allez stop à l'auto-french-bashing.

Le nombre de microentreprise a peut-être baissé ces dernières années, mais les entreprises individuelles ont explosées. Petit bémol : c'est l'allourdissement de la paperasse administrative qui devient une contrainte (le changement est anxiogène, surtout quand il se développe dans le mauvais sens). Petit coup de pouce du gouvernement : élévation de la limite du CA/an à près de 100 000 € pour les activités commerciales, et environ 80 000 € pour le service.

Bref, en France c'est facile de se lancer, c'est sympa de voler, pensez juste à l'atterrissage.

#entrepreneur #france #entreprise #création #projet #numérique #frenchbashing #emploi

Posts à l'affiche
Posts Récents